LIEUX DU TEMPS

 

  

 

La surface du papier ou du métal est toujours un champ incertain de traces, de scarifications, de plaies, de cicatrices, de déchirures, de lésions, de morsures. Ulcère graphique, nuée de croûtes, amas de stries. Parfois les traits s'étagent. Des masses sombres se détachent. Des lignes se dessinent, des taches se creusent, des noirs enfument. Puis l'espace s'installe. Des repères se dressent. Un haut et un bas. Un ciel et une terre peut être. Tension verticale des tourments. Sublimation du temps de la conscience inquiète.

 

Le temps d'avant. Le temps d'après. Le temps d'ici.

 

Dans ces mirages toujours recommencés, comment donner forme à l'informe, au sentiment profond de la dérive, du glissement vers le vide?

 

Tout ce ratage qui nous est commun.

 

                              

 

 

Philippe Duthilleul

© 2018 Philippe Duthilleul artiste